Sur le Mont Hárs (Tilleul)

Nous sommes déjá allés à Normafa plusieurs fois, nous étions également curieux de savoir de l’autre côté, Donc début octobre – c’était le 10 octobre – nous sommes partis pour le Mont Hárs (Tilleul).

Nous allona vers l’un des quartiers de Budapest est le II. district.

En 1847, on lui donna le nom de «Lindenberg» et de «Mont des Braves», mais la traduction miroir hongroise de Lindenberg, le nom Hárshegy (Tilleul), se répandit.

Hárshegy est une destination d’excursion populaire – facilement accessible: depuis la Place Széll Kálmán par les bus 22, 220, 129, ou par le chemin de fer des enfants depuis Normafa.

Des sentiers de randonnée désignés vous attendent ici, dans une édition plus facile et plus lourde, avec deux belvédères, une forêt romantique, un chemin de fer dirigé par des enfants, des belvédères fabuleux.

Vous pouvez commencer à l’arrêt Szépjuhászné du chemin de fer des enfants, nous l’avons fait. Après avoir dépassé le chemin de fer dirigé par des enfants, nous nous sommes déjà retrouvés dans les bois. Après quelques mètres, il y a eu une ascension apparemment sans fin, en réalité environ 850 mètres – attention, ne commencez ici que par des chaussures ou bottes de randonnée.

En remontant le long belvédère jusqu’au premier point panoramique, qui nécessitait une marche assez forcée, nous avons trouvé un lieu de repos avec des bancs, des tables, un lieu désigné au gril et une vue fabuleuse.

Ici, nous nous sommes reposés au pouvoir d’un sandwich apporté de chez nous, avons rassemblé nos forces, puis nous nous sommes dirigés vers la tour Károly Kaán. La tour de guet est située au sommet de la colline de Nagy-Hárs, (Grand Tilleul) sur un piédestal en pierre avec une structure en bois. C’est une expérience de monter les escaliers vers la tour de guet, une nouvelle vue se déroule devant nous à chaque niveau, et la récompense après la montée arrive – le magnifique panorama.
Károly Kaán (1887–1940) était ingénieur forestier, puis il est devenu secrétaire d’État à l’agriculture et il a joué un rôle important dans la reconnaissance du rôle des forêts dans le bien-être public.

Après avoir reposé au sommet, nous avons choisi le chemin le moins raide. Rien que de la forêt, du silence, de l’air pur, voilà ce qui nous attendait en descendant. Le panneau touristique était incomplet à certains endroits, mais cela ne nous a pas dérangés, Nous sommes venus nous promener, nous avons pris notre souffle, nous sommes débarrassés du bruit de la ville et nous nous sommes devenues bien lent(es). Nous avons ramassé des feuilles et des glands colorés et apprécié la tranquillité de la forêt.

Le bruit du chemin de fer des enfants devenait de plus en plus fort avant d’atteindre le panneau jaune et blanc qui nous aurait conduit à la tour de panorma de Makovecz (célebre architecte hongrois) – nous nous étions maintenant écartés de l’un des chemins désignés aux promenades sanitaires..

Il y en a plusieurs sur le montl, Nous descendons maintenant chemin menant à l’hôpital St. François. Cette passerelle a été créée par l’hôpital principalement pour les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires et de diabète.

Il y en a plusieurs sur le mont qui partent et reviennent de l’arrêt Szépjuhászné, il y a ceux qui partent et qui reviennent de l’hôpital St. François, Vous pouvez choisir parmi les itinéraires – ce ne sont pas des terrains difficiles, et vous pouvez également profiter de la forêt romantique sur eux.

Nous sommes maintenant sortis du bois à l’hôpital St. François, chez la route Széher, nous sommes descendus à un arrêt de bus, tout en admirant au loin la tour panoramique d’Elisabeth sur la colline de János (coté Normafa) – c’était un beau voyage aujourd’hui. Venez avec nous maintenant, promenons ensemble sur ce mont>>>

Notre tour a fait un peu plus de 5 km au total, Il y avait une sérieuse marche en forêt ascendante, et il y avaient des parties presque plates, une allée en pente, un belvédère – de vraies expériences forestières nous attendaient ici. Nous reviendrons ici …

Est-ce que vous partez en randonnée régulierement ? Courage et épreuve de force – rassemblement de force – sports et détente, air pur et tranquillité – ceux-ci vous attendent lorsque vous y coupez. Nous pensons que cela en vaut vraiment la peine. N’abandonnez pas même lorsque vous sentez que vous n’avez plus d’air … détendez-vous un peu – cela vaut toujours la peine de continuer sur le chemin que vous avez commencé.

#slyvoyage #slyvoyagebudapest #jadorebudapest #hárshegy #tilleul #promenadesdautomne #foret #couleursdautomne #PhotobySly

Laisser un commentaire