Un petit déjeuner français á Budapest

Nous approchons de la fin juin et nous avons un autre voyage virtuel devant nous. L’élégance de Gresham Palace nous a bien séduit.

Élégance – Finesse – Beauté – Noblesse

Bientôt, nous vous montrerons une autre collection de cartes postales (https:slyvoyage.hu/category/cartespostales), cette fois concernant  la côte sud de la France (un autre pays de rêve, une autre plage de rêve – si vous aviez manqué la première collection, vous la trouverez ici: https://slyvoyage.hu/cartespostales

Branchez-vous un peu, avec un petit déjeuner français pour le grand voyage, toujours chez vous, sur la terrasse du Gerbeaud Café, seulement á quelques pas du Palais Greshem. Ici on trouve aussi élégance, finesse, beauté és noblesse. Un petit déjeuner français? Croissant – beurre – café-confiture-jus d’orange … mais regardons un peu les coulisses, je veux dire sur la terrasse de Café Gerbeaud…sur la Place Vörösmarty presque vide. Nous sommes au milieu de juin, un matin de dimanche, apres une promenade légere chez le Danube…

Faisons la connaissance de l’histoire de la maison-Gerbeaud. Elle est situé sur la place Vörösmarty à Budapest. Un bâtiment éclectique de style Art nouveau de la fin de 1858 ayant plusieurs cours intérieures.

Les constructeurs (tailleur Antal Eisele et Leó Lánczy) étaient les directeurs de la Banque commerciale hongroise de Pest, et le concepteur et constructeur était Antal Gottgeb et József Hild, le constructeur de la ville de Pest. Aujourd’hui, la maison est divisée en plusieurs unités, confiserie, restaurant (étoilé Michelin!), Salle de bal., bureaux….

Sur son emplacement actuel, à partir de 1830, se tenait le bâtiment de la Douane. Après sa démolition, à la suite d’une transaction immobilière, le terrain a été repris par Antal Eisele, un tailleur allemand, le professeur Endre Kovács, le chirurgien Endre D.Anasztáz, un marchand de cuir, et Leó Lánczy, président de la Hongrois Commercial Bank in Pest. En 1858, les propriétaires ont demandé séparément à Antal Gottgeb et József Hild de concevoir leur bâtiment. Selon les plans, le siège de la Banque commerciale hongroise de Pest a été construit sur le côté Danube de la parcelle et un immeuble à appartements a été construit pour Antal Eisele de l’autre côté. Même avant la construction, les propriétaires et les deux architectes ont convenu qu’au lieu de l’original, il serait construit selon les plans de József Hild, avec une façade entourant les deux bâtiments, comme un seul mur nord de l’espace. Le bâtiment a été achevé par paires vers 1862.

L’homonyme de la maison d’aujourd’hui, Emil Gerbeaud, un confiseur d’origine suisse, s’installe en Hongrie en 1884, où il est séduit par Henrik Kugler, car il n’a pas de successeur.

Gerbeaud a rejoint la confiserie indépendante Kugler à Budapest, qui a déménagé sa boutique au rez-de-chaussée du bâtiment de la place Gizella en 1870. Il est tombé amoureux pour le mignon français, que le client a appelé un «kugler». Puis, à l’automne 1884, Emil Gerbeaud reprend la confiserie de Kugler et enregistre sa boutique sous le nom de « Gerbeaud – successeur de Kugler ». En 1892, il acheta le bâtiment aux deux propriétaires de l’époque, Anisele Eisele et Magyar Kereskedelmi Bank. En 1912, selon les plans de Sándor Fellner, il en fit même construire un quatrième sur les trois étages. Les cerises cognac et la “ langue de chat” fabriquées en confiserie ont fait la renommée de la marque Gerbeaud en Europe.Après avoir exploité sa confiserie pendant trente-sept ans, il est décédé en 1919 après la République soviétique de Hongrie.

Confiserie Gerbeaud (selon les citoyens de Budapest: “Zserbó” est devenu un grand succès à Budapest, dont le produit le plus populaire était les cerises aigres de cognac, et est devenu plus tard une tranche de Zserbó très célèbre (appariement de noix et de confiture avec du glaçage au chocolat sur le dessus), ce qui n’était pas encore le cas à la confiserie d’Emil Gerbeaud. existait, mais était le produit de la confiserie Vörösmarty, qui a fonctionné à sa place entre 1948 et 1984.

La confiserie de la place Vörösmarty a été regagné par l’État en 1948 et n’a été renommée Gerbeaud qu’en 1984. La confiserie Vörösmarty a également nourri les traditions, où les confiseurs ont transmis leurs connaissances professionnelles de génération en génération, de sorte que «Zserbó» a maintenu sa réputation mondiale. La “langue de chat” fabriquée ici est également devenue célèbre. Gerbaud conserve encore les traditions avec les gâteaux Eszterházy et Dobos. Aujourd’hui, vous pouvez même commander ces classiques à la maison, mais une délicatesse mangée sur la terrasse de la pâtisserie peut rester un souvenir éternel.

En 1995, la confiserie gérée par HungarHotels (Hungária Hotel and Restaurant Company), l’ensemble de la propriété et la marque ont également été achetés par l’homme d’affaires allemand Erwin Müller, qui l’a modernisé en 1997 selon les dernières exigences techniques lors d’une reconstruction d’un an et le bâtiment a été rénové.

Aujourd’hui, la confiserie et l’immeuble de bureaux Gerbeaud abrite la confiserie et le café Gerbaud, ainsi que des bureaux exclusifs sur trois étages, et sert de salle de réception atrium sous verrière dans la cour intérieure.

Moi, j’y ai participé pour une soirée de fin de l’année, le lieu est noble, donnant une ambiance de base et les plats étaeient aussi parfaits.

Mais à quoi ressemble un petit-déjeuner français Gerbeaud á Budapest ?

Bientôt, nous dégusterons un vrai petit déjeuner français 🙂 Venez avec nous sur la Côte d’Azur – promenez-vous virtuellement dans les rues élégantes et en même temps légères de Nice!

Les information rédigé étaient inspirés par Wikipedia et le site web de Café Gerbeaud, et par expériences personnelles.

#slyvoyage #slyvoyagebudapest #slyvoyageblog #slycafe #visitebudapest #budapesthongrie #cafe #ardevivre #lifestyle #gerbeaud #PhotobySly

Laisser un commentaire